Chimio Nice La chimiothérapie est un médicament oral ou par voie intra-veineuse dont le but est de stopper la prolifération des cellules cancéreuses. Ce traitement passe dans le sang (systémique) et agit sur l’ensemble de l’organisme. Au niveau cellulaire, selon la classe de la chimiothérapie, le mécanisme diffère. La plupart des classes thérapeutiques agissent au niveau de ADN dans le noyau, d’autre agissent au niveau du cytoplasme.
 

Les chimiothérapies agissant au niveau de l’ADN, en bloquant la réplication et/ou empêchant la transcription. Ce sont la plupart des cytotoxiques. Ils agissent par différents mécanismes : en se fixant de façon covalente à l’ADN (alkylants comme le cyclophosphamide ou le temozolomide), en s’insérant entre deux bases ou induisant des cassures (inhibiteurs de topoisomérases), en inhibant leur synthèse (anti métabolites) par exemple le méthotrexate, le 5-fluorouracile, les analogues les Pyrimidiques, la Capécitabine.

D’autres chimiothérapies agissent au niveau des microtubules (fuseau mitotique) et bloque la mitose (poisons du fuseau).  Il s’agit également de médicaments cytotoxiques. Les taxanes (paclitaxel, docetaxel) empêchent la dépolymérisation des tubulines. Les microtubules sont ainsi rigidifiés et polymérisés, aboutissant à la mort de la cellule en phase de mitose.

 
Les médicaments cytotoxiques ont des effets indésirables. Ils sont le plus souvent la conséquence directe de leurs effets sur les cellules non tumorales, car les altérations cellulaires qu’ils induisent ne sont pas spécifiques des cellules cancéreuses. Les tissus atteints préférentiellement sont ceux dont les cellules qui se renouvellent, tels que la moelle osseuse (anémie, thrombopénie, leucopénie et neutropénie) ou la muqueuse digestive (mucite buccal, aphte, diarrhée). Les médicaments anticancéreux induisent également à différents degrés des vomissements, une alopécie pour certaines molécules comme les taxanes, une infertilité ainsi que divers effets indésirables spécifiques à une classe ou à une molécule particulière (neuropathie périphérique et au froid pour oxaliplatine). Il existe des médicaments efficaces contre les nausées (ondansetron, aprepitant), vomissements ou pour prévenir la neutropénie (facteur de croissance granulocytaire ou leucocytaire) ou traiter l’anémie (EPO)
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui permettra d'améliorer ses performances ainsi que votre expérience utilisateur. En savoir plus sur notre page Politique de cookies