Métastases pulmonaires
Métastases pulmonaires
Métastases pulmonaires
Métastases pulmonaires
Métastases pulmonaires
Métastases pulmonaires

metastases pulmonairesUne métastase est une tumeur formée à partir de cellules cancéreuses issue d’une tumeur primitive. Les cellules tumorales de la tumeur primitive ont par les vaisseaux sanguins et/ou lymphatiques dans une organe. Un cancer colo-rectal peut se propager par exemple, au niveau hépatique ou pulmonaire et faire des métastases. Si le nombre de métastases est limité < 6, on dit que la maladie est oligo-métastatique. En cas d’atteinte oligo- métastatique des traitements locaux peuvent être proposés comme la chirurgie, radiothérapie ou radio-fréquence. En cas de multiples métastases pulmonaire, un traitement systémique est préféré comme une chimiothérapie, une thérapie ciblée ou une immunothérapie.

Les métastases pulmonaires


Les cancers qui peuvent donner des métastases pulmonaires sont : sein, colorectal, rein et ORL.

Il peut y avoir une ou plusieurs métastases pulmonaires. Généralement, les métastases pulmonaires ne causent pas de symptôme.  Des symptômes peuvent survenir selon leur nombre et l’emplacement au niveau des poumons : toux, dyspnée (essoufflement), infections broncho-pulmonaires fréquentes, crachats, hemoptysies (crachats avec du sang)

Un scanner ou tomodensitométrie (TDM) thoracique sans injection permet de visualiser les métastases pulmonaires dans le parenchyme et injection produit de contraste permet de visualiser la présence de ganglions métastatique au niveau du médiastin. Un dosage des marqueurs tumoraux est réalisé selon le type de cancer : ACE  pour adénocarcinome, SCC pour les carcinomes epïdermoides.

On peut effectuer une tomographie par émission de positons (PET)  au 18 FDG des du corps entier pour évaluer le nombre de métastases. Cet examen permet de visualiser les metastases pulmonaires, osseuses, ganglionnaires, hépatiques.

Si le diagnostic anatomo-pathologique n’est pas effectué, une biopsie peut être réalisée soit par voie transthoracique (biopsie à aiguille à travers la paroi thoracique) avec un radiologue soit par voie endoscopique (bronchoscopie) avec un pneumologue, on parle de biopsie transbronchique.

Dans certains cas une médiastinoscopie est réalisé pour examiner les ganglions lymphatiques au milieu de la poitrine (médiastin)

Une chirurgie, résection pulmonaire permet de traiter les métastases lorsqu’elles sont peu nombreuses et situées à une seule partie du poumon (métastases isolées).

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent de la quantité de poumon à enlever et de l’état général du patient. Il peut y avoir des douleurs, des saignements, l’infection d’une plaie et l’infection pulmonaire.

 

L’ablation par radiofréquence consiste à détruire les cellules cancéreuses au moyen de la chaleur. Celle-ci est réalisé lors d’une tomodensitometrie. 

La  radiothérapie stéréotaxique d’ablation, permet d’administrer une dose élevée de photons d’une energie de 6 à 18 Megavolts de manière très ciblée. Le nombre de séances dépend du nombre, de l’emplacement et de la taille des métastases à traiter. Généralement, il est proposé entre 3 et 10 séances. Les métastases situées proche du médiastin (au milieu de la poitrine) bénéficie d’un nombre de séances plus importantes que celles situées en périphérie du poumon.

En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui permettra d'améliorer ses performances ainsi que votre expérience utilisateur. En savoir plus sur notre page Politique de cookies